• Général Eisenhower

    En 1911, Dwight Eisenhower, est admis à l’Académie militaire de West Point. Il en sort, quatre ans plus tard, 61e sur 164 avec le grade de Lieutenant, dans la moyenne de sa promotion et est affecté, à sa sortie d'école, au Fort Sam Houston de San Antonio au Texas (sa promotion sera qualifiée plus tard par les historiens de « la promotion sur laquelle les étoiles tombèrent, en anglais The class the stars fell on  » par les nombreux généraux qu'elle donna). C'est là qu'il rencontre Mamie Geneva Doud (1896–1979), qu'il épouse le 1er juillet 1916, et avec qui il a 2 fils, Doud Dwight Eisenhower (1917-1921, des suites de la scarlatine) et John Sheldon David Doud Eisenhower (1922-2013).

    En 1917, il est promu capitaine et sert comme instructeur dans plusieurs camps d'entrainement alors que le pays est engagé dans la Première Guerre mondiale. Malgré ses demandes, il n'obtient pas d'affectation en Europe et, en 1918, prend le commandement du Tank Training Center à Camp Colt en Pennsylvanie.

    Au Camp Meade, près de Washington, en 1920, promu au grade de major, il rejoint l’Infantry Tank School où il retrouve un officier du corps blindé : le colonel Georges S. Patton, par ailleurs grand joueur de bridge. Ensemble ils publient, comme de Gaulle, des articles préconisant l’utilisation des chars afin d’éviter une nouvelle guerre de tranchées. Ses idées ne sont pas appréciées par ses supérieurs et il est même menacé de passer en cour martiale.

    Il est ensuite affecté dans la zone du canal de Panama sous les ordres du général Fox Conner qui reconnaît sa valeur et l’inscrit, en 1925, à l’école de formation aux fonctions de commandement et d’état-major de Fort Leavenworth d’où il sort premier de sa promotion ce qui lui vaut des affectations importantes notamment auprès du général John Pershing et du général Douglas MacArthur.

    En 1927, il est membre de la commission américaine des monuments de guerre et en 1928, sort diplômé de l'école de guerre américaine (War College). En 1929, il est détaché à Parisavant de rejoindre le Département de la Guerre (équivalent du Ministère de la Guerre).

    En 1933, chef d'état-major du général Douglas MacArthur, il accompagne ce dernier à Manille alors qu’il est conseiller militaire auprès du gouvernement philippin. Il est promu lieutenant-colonel en 1936.

    ***

    Fin 1939, c'est sur sa demande, alors que la guerre a été déclenchée en Europe, que Dwight Eisenhower revient aux États-Unis et est affecté à Fort Lewis dans l'État de Washington. Promu au grade colonel, il devient chef d'état-major de la 3e armée en juin 1941, affecté à Fort Houston au Texas. Chargé de l’entraînement des troupes, il se distingue particulièrement par sa stratégie pendant les manœuvres, qui ont lieu en septembre 1941 enLouisiane, et auxquelles participent plus de 400 000 hommes. À l'issue de celles-ci, il est promu au grade de général de brigade. Il retourne à Washington quelques jours après l’attaque de Pearl Harbor pour être affecté au Département de la Guerre sous les ordres du général Marshall. Il en devient l'assistant en février 1942 et prend la tête de la division Opération de l’état-major sous les ordres du général Patton. Promu général deux étoiles, il est nommé en juin 1942 commandant en chef des forces américaines en Europe. Il supervise alors l'ensemble des opérations militaires tant en Europe qu'en Afrique du Nord. Il commande le débarquement de novembre 1942 en Afrique du Nord, l’opération Torch, où confronté aux divergences entre Britanniques et Américains, il fait preuve de tout son talent de conciliateur et de négociateur pour rapprocher les vues plutôt que de les opposer. Cette opération est aussi, en dépit du manque de moyens matériels, un précieux enseignement pour les débarquements qui ont suivi. En février 1943, il est promu général 4 étoiles alors qu'il prépare la campagne de Tunisie contre les forces de l'Afrika Korps.

     

    En 1943, Dwight Eisenhower est chargé de l’invasion de la Sicile (opération Husky et Ladbroke) et de l’Italie. Il est contraint, en outre, d'intervenir dans le règlement de la querelle qui oppose les généraux Henri Giraud et Charles de Gaulle à propos de l'exercice du leadership français en Afrique du Nord. Sa préférence va à Giraud qui, le 29 mai 1943 dans l'enceinte du palais d'été d'Alger, l'a publiquement décoré des insignes de Grand-croix de la Légion d'honneur, au grand dam de de Gaulle qui se plaignit de ne pas avoir été consulté.

    ***

    Lors de la conférence interalliée de Téhéran de novembre 1943, il a été décidé qu’un second front allié serait ouvert à l’Ouest. Les Américains fournissant la majorité des hommes et du matériel, le chef de l’opération serait donc américain. Le président Roosevelt ne pouvant se passer de son conseiller militaire, le général George Marshall, c’est tout naturellement Eisenhower qui est choisi pour cette mission. Il quitte alors le théâtre des opérations méditerranéennes pour Londres.

    À la tête du SHAEF (Supreme Headquarter Allied Expeditionary Force), Eisenhower planifie le débarquement en Normandie et l'installation de la tête de pont en France, l’opération Overlord et commande la plus importante force d’invasion de tous les temps. Souvent remis en cause par les Britanniques mais soutenu par Marshall, Eisenhower, par son calme, sa finesse psychologique répond parfaitement aux caractères forts que sont Montgomery, Patton et le général de Gaulle. Face à l’opiniâtreté du général français qui défend la souveraineté politique de la France, Eisenhower renonce à la mise en place de l’AMGOT et autorise même la 2e DB du général Leclerc à entrer dans Paris en août 1944. Moins d’un an plus tard, Eisenhower atteint le but fixé : obtenir la capitulation sans condition de l’Allemagne.

    Le 20 décembre 1944, il est promu général cinq étoiles ("General of the Army", l'équivalent de la distinction de maréchal de France).

    En juin 1945, il est décoré par le général de Gaulle de la Croix de la Libération.

    Au lendemain de la guerre, Eisenhower succède à Marshall comme chef d’état-major de l’US Army, poste qu’il quitte en 1948 pour devenir président de l’université Columbia8. Il garde toutefois le contact avec l’état-major où il intervient en tant que conseiller. En 1950, le président Truman le nomme commandant suprême de l’OTAN.

     

    En 1964, Dwight David Eisenhower laissera des documents concernant la Seconde Guerre mondiale dans une fosse au cimetière américain de Colleville-sur-Mer. Elle ne sera ouverte, selon ses souhaits, qu'au matin du 6 juin 2044, date du 100e anniversaire du débarquement en Normandie.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 28 Mai 2014 à 13:24

    Eh ben je ne sais ce que contient ces documents mais il va falloir attendre un sacré bout de temps ce n'est pas le pied yes

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :