• Le système SDCA est un système de type appelé en anglais « Command and Control » (ou en termes opérationnels des plates-formes C2) comprenant :

     

    une plate-forme aéroportée, dérivée par exemple d'un avion de ligne civil ;

    un puissant radar monté dans un rotodome installé sur le dos de la plate-forme ;

    des systèmes électroniques et des systèmes de communication nécessaires en particulier au contrôle des avions d'autres types (en termes opérationnels des plates-formes Non-C2) qui lui sont affectés et à la diffusion de la situation aérienne ;

    des membres d'équipages chargés de surveiller les écrans radar et de coordonner les opérations aériennes.

    Les SDCA modernes peuvent détecter d'autres avions jusqu'à 500 km de distance, bien au-delà des systèmes anti-aériens conventionnels. Ils permettent surtout la détection de raids à basse altitude, car ils ne sont pas gênés par le relief. En combat aérien, les SDCA peuvent contrôler des aéronefs amis (par définition non SDCA). Le SDCA diffuse, grâce en particulier à la Liaison 16, la situation aérienne et permet ainsi aux autres plates-formes, et particulièrement aux avions de combat, d'avoir une meilleure perception de leur environnement. Ainsi, les avions de chasse peuvent rester discrets en silence radar. Les SDCA sont bien sûr détectables par leurs propres émissions et très vulnérables. Ils se protègent par les avions de combat qu'ils contrôlent.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique